L’école buissonnière

 

Copyright © 2007, Juventino, Tous droits réservés.

Accueil général

Mollusques

Insectes

Invertébrés divers

Flore

Vertébrés

Paysages et Constructions humaines

Plus de détails !

Infos Site

________________________________________________________________________________________________________________________

Biotopes

Les Coenagrionidés (2ème partie)

Vers la liste des Familles et des espèces d’Odonates (Odonata)

 

___________________________________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________________________________

Retour vers la 1ère partie des Coenagrionidés...

___________________________________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________________________________

Agrion nain

 

Ischnura pumilio (Charpentier, 1825). Appelé Agrion nain.

Ordre des Odonates (Odonata); Sous-ordre des Zygoptères (Zygoptera); Famille des Coenagrionidés (Coenagrionidae).

Mâle : abdomen de 22 à 25 mm, aile postérieure de 14 à 16 mm.
Femelle : abdomen de 21 à 24 mm, aile postérieure de 15 à 18 mm.

Chez le mâle, le tiers postérieur du 8ème segment et le 9ème segment sont bleu ciel; cependant, il peut arriver que le mâle ait le 8ème et le 9ème segment tachés, voire entièrement noir.

Chez la femelle, il est soit uniformément noir bronzé soit avec le 1er segment et la moitié antérieure du second clair. De même chez la femelle, on reconnaît différentes formes à la coloration du thorax ou de l'abdomen : vert, bleu, orangé... Ces couleurs, vives au début, foncent par la suite.

Chez cette dernière, le thorax est d'abord orange vif puis devient par la suite vert olive terne.

Le ptérostigma de l'aile antérieure est plus grand que celui de la postérieure, surtout chez le mâle; il est aussi bicolore.

Cette espèce est légèrement plus petite et grêle que l'agrion élégant, elle est aussi plus rare.

 

       Voici un mâle pris au bord de la Nervia :

Ishnura pumilio

La Nervia à Dolceacqua (Imperia, Italia), 65 m. d'alt., le 3 Septembre 2005.

 

Biologie :

La biologie de cette espèce est assez semblable à celle de l'agrion élégant.

On peut observer deux générations par an.

Les imagos apparaissent fin mars début avril dans le Sud, mi mai plus au Nord, et sont visibles jusqu'en septembre octobre.

 

Habitat :

Se rencontre dans les petits plans d'eau et les flaques, plus particulièrement dans les tourbières et biotopes acides et les pièces d'eau temporaires ou non, situées sur terrains argileux (fossés, étangs, mares, rivières, glaisières...), également en eau saumâtre.

On le trouve jusqu'à 2000 m. d'altitude.

 

Répartition géographique :

Toute la France sauf la Corse.
Europe moyenne et méridionale, Asie, Afrique du Nord (Atlas Marocain).
Peut être abondante localement.

___________________________________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________________________________

Agrion à longs cercoïdes

 

Coenagrion lindenii ou Cercion lindenii ou Erythromma lindenii (Sélys, 1840). Appelé Agrion à longs cercoïdes, Naïade aux yeux bleus.

Ordre des Odonates (Odonata); Sous-ordre des Zygoptères (Zygoptera); Famille des Coenagrionidés (Coenagrionidae).

 

E : de 40 à 50 mm.
Mâle : abdomen de 24 à 30 mm; aile postérieure de 17 à 20 mm.
Femelle : abdomen de 24 à 28 mm; aile postérieure de 18 à 21 mm.

 

       L'individu sur cette photo avait été retenu par une pierre qui atténuait le courant. Pensant qu'il était mort et voulant l'observer, je m'en suis saisie. Quelle ne fut pas ma surprise et ma joie de le voir bouger et s'agripper à mes doigts même si le mouvement de ses pattes était complètement imperceptible ! C'est ce qui nous a permis de le photographier et de l'identifier plus facilement.

Coenagrion lindenii

La Barbaira de R. Nervina (Imperia, Italia), 95 m. d'alt., le 3 Septembre 2005.

 

       Ci-dessous un individu vu dans le sud des Pays-Bas :

Coenagrion lindenii

Arcen (Limburg, Pays-Bas), 18 m. d'alt., le 8 Août 2013.

 

L'abdomen du mâle est bleu ciel à dessins noirs disposés comme suit : segment 2 : bande d'une extrémité à l'autre avec renflement avant la base; segments 3 à 6 : tache en forme d'as de pique à pointe étirée; segments 7 à 8 noirs, 9 à 10 clairs, et pour terminer les fameux cercoïdes en forme de tenailles plus longs que le 10ème segment que vous voyez sur la photo.

Il peut y avoir des variations dans la forme des macules, le 10ème segment des mâles peut présenter un dessin noir important chez les individus d'Afrique du Nord alors qu'il est presque entièrement bleu chez ceux du Sud de la France (et donc du Nord de l'Italie !).

Celui de la femelle est jaunâtre, verdâtre ou bleuâtre à bande dorsale noire sur tous les segments.

Le prothorax est noir avec deux bandes claires et les côtés entièrement clairs.

La face est bleue chez le mâle, jaunâtre tacheté de noir chez la femelle. L'occiput porte des tâches postoculaires soit réduites à un point, soit allongées transversalement et formant un trait clair.

 

Biologie :

Le développement des larves dure vraisemblablement un an, dans des eaux à faible courant.
Les adultes peuvent s'éloigner de ces milieux. Ils sont visibles d'avril à septembre.

       Le mâle reste accroché à la femelle ce qui nous a permis d'identifier les couples des photos suivantes car nous ne pensions pas trouver cette espèce en altitude. Elle insére ses oeufs dans les plantes aquatiques. Ils écloront au bout de quelques semaines.

Coenagrion lindenii

Lac de Thorenc (Alpes-Maritimes), 1120 m. d'alt., le 4 Juillet 2006.

Coenagrion lindenii

Lac de St Auban (Alpes-Maritimes), 1045 m. d'alt., le 2 Août 2006.

 

       Ci-dessous un couple très photogénique vu sur un bassin des jardins de la Bambouseraie d’Anduze !

Coenagrion lindenii

Bambouseraie d’Anduze (Gard), 142 m. d'alt., le 26 Juin 2016.

Coenagrion lindenii

Bambouseraie d’Anduze (Gard), 142 m. d'alt., le 26 Juin 2016.

Coenagrion lindenii

Bambouseraie d’Anduze (Gard), 142 m. d'alt., le 26 Juin 2016.

 

Habitat :

Eaux à faible courant, fleuves, canaux ou étangs et petits lacs, rivières si l'eau est retenue par un barrage.

 

Répartition géographique :

Toute la France, assez commun dans le Sud mais bien moins fréquent dans le Nord de son aire de répartition.
Europe moyenne et méridionale, Afrique du Nord.

___________________________________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________________________________

Agrion porte-coupe

 

Enallagma cyathigerum (Charpentier, 1840). Appelé Agrion porte-coupe.

Ordre des Odonates (Odonata); Sous-ordre des Zygoptères (Zygoptera); Famille des Coenagrionidés (Coenagrionidae).

Une seule espèce de ce genre en Europe.

L : de 30 à 40 mm.
E : de 40 à 50 mm.
Mâle : abdomen de 24 à 28 mm, aile postérieure de 18 à 20 mm.
Femelle : abdomen de 25 à 28 mm, aile postérieure de 19 à 21 mm.

Le ptérostigma est noirâtre, un peu plus long que large.

 

L'abdomen du mâle est bleu azur à motif noir en forme de coupe ou de champignon relié au bord postérieur sur le 2ème segment. Sur les segments 3 à 5, se trouve une tâche basale assez réduite. Les segments 6 à 7 sont en grande partie noirs, les 8 à 9, bleus, le 10, noir.

 

Enallagma cyathigerum

Lago Mouton di Santa Anna (Cuneo, Italia), 2150 m. d'alt., le 28 Juillet 2005.

 

L'abdomen de la femelle est jaunâtre ou bleuté à tâches dorsales noires d'étendue variable, la couleur foncière apparaissant à la partie antérieure de chaque segment le plus souvent.

Les femelles peuvent en outre avoir un thorax et un abdomen bleu, jaunâtre, verdâtre ou brunâtre.

 

Enallagma cyathigerum

Lac de Beuil (Alpes-Maritimes), 1740 m. d'alt., le 30 Juillet 2007.

 

Biologie :

Les larves se trouvent en général dans les eaux stagnantes, plus rarement en eaux courantes.

Durant la période de maturation, les adultes se tiennent à proximité des lieux de reproduction. En plaine, les imago volent à partir de la mi mai jusqu'au début septembre.

       Les mâles se posent souvent sur des tiges émergeant de l'eau et se positionnent à l'oblique à angle droit par rapport à ce support ce qui permet de les repérer.

Enallagma cyathigerum

Lac de Thorenc (Alpes-Maritimes), 1120 m. d'alt., le 3 Août 2005.

 

       Ci-dessous, un individu vu aux Pays-Bas :

Enallagma cyathigerum

Dwingederveld (Drenthe, Pays-Bas), 8 m. d'alt., le 14 Août 2013.

 

       Et voici quelques accouplements :

Enallagma cyathigerum

Lac de Beuil (Alpes-Maritimes), 1740 m. d'alt., le 30 Juillet 2007.

Enallagma cyathigerum

Lac de Thorenc (Alpes-Maritimes), 1120 m. d'alt., le 30 Juillet 2013.

Enallagma cyathigerum

Lac de Thorenc (Alpes-Maritimes), 1120 m. d'alt., le 30 Juillet 2013.

Enallagma cyathigerum

Lac de Thorenc (Alpes-Maritimes), 1120 m. d'alt., le 30 Juillet 2013.

 

Le mâle accompagne toujours la femelle lors de la ponte qui est insérée dans les plantes ou débris végétaux. Pour ce faire, elle pénètre souvent dans l'eau et peut y rester une heure. Le mâle s'en détache donc et reste perché à proximité et la saisit à nouveau dès qu'elle refait surface; puis, tous deux cherchent ensemble un autre lieu de ponte.

 

Habitat :

Dans le Sud, se rencontre toujours en altitude, jusqu'à 2000 m.

 

Répartition géographique :

Espèce relativement commune dans toute la France, Corse exceptée.
Europe, Asie tempérée, Amérique boréale.

___________________________________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________________________________

Agrion délicat

 

Ceriagrion tenellum (Villers, 1789). Appelé Agrion délicat ou Cériagrion délicat.

Ordre des Odonates (Odonata); Sous-ordre des Zygoptères (Zygoptera); Famille des Coenagrionidés (Coenagrionidae).

Cette espèce très fine et gracile est la seule espèce de son genre en Europe et elle correspond bien à la description du genre dans ses grandes lignes.

Envergure : de 40 à 45 mm.
Longueur : de 30 à 35 mm.
Mâle : abdomen de 22 à 28 mm, aile postérieure de 15 à 18,5 mm.
Femelle : abdomen de 23 à 29 mm, aile postérieure de 16,5 à 20,5 mm.

Cette espèce ressemble à l' Agrion au corps de feu mais s'en distingue par ses pattes rouges ou rougeâtres pour les deux sexes, et son aspect genéral plus gracile.

Chez le mâle, l'abdomen est toujours rouge.

En plus de la forme typique de petite taille, une autre sous espèce (nielseni, Schmidt, 1953) a été décrite. Elle est de plus grande taille.

Par ailleurs, les femelles présentent des différences de coloration de la face dorsale de l'abdomen nommées par Sélys :

- forma typica (la plus répandue) : rouge en grande partie sur les segments 1 à 3 et 9 à 10, noir sur les 4 à 8.

- forma intermédium : rouge à taches sombres apicales sur les segments 3 à 6.

- forma erythrogastrum : entièrement rouge comme l'individu présenté ci dessous.

 

Ceriagrion tenellum erythrogastrum

La Nervia à Dolceacqua (Imperia, Italia), 65 m. d'alt., le 9 Juillet 2005.

Ceriagrion tenellum erythrogastrum

Riserva naturale di Flambro (Udine, Friul, Italia), 40 m. d'alt., le 9 Août 2011.

 

- forma melanogastrum : entièrement noir bronzé.

 

Biologie et Habitat :

Les larves se développent généralement dans des eaux stagnantes, souvent acides (fossés, mares, étangs forestiers, tourbières, lacs) à la végétation luxuriante. Mais elles peuvent aussi se rencontrer, quoi que plus rarement, dans des eaux faiblement courantes.

Les adultes se tiennent à proximité de ce milieu. Ils apparaissent en avril-mai et sont visibles jusqu'à fin août.

Les oeufs sont pondus dans la tige des joncs, dans les tourbières; les larves se développent parmi les touffes de sphaigne.

Cette espèce à la biologie peu connue est toujours localisée dans certains biotopes où on peut l'observer en grand nombre. Dans le cas présent, il s'agit d'un fleuve côtier au courant variable et dont les berges sont riches en végétation diverse, notamment joncs et graminées.

Cette espèce est menacée par la disparition de nombreux petits plans d'eau.

 

Répartition géographique :

Espèce présente dans toute la France, y compris en Corse.
La forme typique est plus nordique, Europe moyenne et méridionale.

En Sicile et Afrique du Nord, on trouve la ssp nielseni.

___________________________________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________________________________

Vers la 3ème partie des Coenagrionidés...

___________________________________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________________________________

 

 

 

Vers la liste des Familles et des espèces d’Odonates (Odonata)

analyse de traffic