L’école buissonnière

 

Copyright © 2007, Juventino, Tous droits réservés.

Accueil général

Mollusques

Insectes

Invertébrés divers

Flore

Vertébrés

Paysages et Constructions humaines

Plus de détails !

Infos Site

________________________________________________________________________________________________________________________

Biotopes

Les Rhopalidés (1ère partie)

Vers la liste des Familles et des espèces d’Hétéroptères (Heteroptera)

 

Famille des Rhopalidés (Rhopalidae).

Sommaire :

- Corizus hyoscyami

- Maccevethus sp.

- Rhopalus (Aeschyntelus) maculatus

- Rhopalus (Rhopalus) subrufus

- Stictopleurus puctatonervosus

 

Une clé d’identification des Rhopalidés :

http://www.zsm.mwn.de/rhy/Rhopalidae.pdf

___________________________________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________________________________

Corizus hyoscyami

 

Corizus hyoscyami (Linné, 1758).

Sous-ordre des Hétéroptères (Heteroptera); Infra-Ordre des Pentatomorphes (Pentatomomorpha); Super-Famille des Coreoidea; Famille des Rhopalidés (Rhopalidae).

 

L : 9 à 12 mm.

Corizus hyoscyami

Riserva naturale di Acqualunga, (Lombardia, Italia), 85 m. d'alt., le 6 Août 2005.

 

Corizus hyoscyami

Passo del Bandito (Imperia, Italia), 737 m. d'alt., le 20 Juillet 2005.

 

Rouge et noire, ,elle ressemble à un Pyrrhocore ou une Lygée mais elle est plus velue que ces genres et elle possède des dessins différents. Elle a de plus des ailes.

Elle fréquente les lieux secs et ensoleillés mais nous l'avons trouvée ausi en bordure de rizières, sur des végétaux herbacés.
Elle est commune mais on ne rencontre qu'un ou deux individus à la fois.

Les composés et les molènes sont sa nourriture principale.

L'adulte (imago) hiberne. La ponte a lieu au printemps.

 

DEUX SOUS-ESPECES :

 

Corizus hyoscyami hyoscyami (Linnaeus, 1758) : Region Paléarctique, dans toute l’Europe du Portugal à la Scandinavie; Moyen Orient, Russie et Chine. En Afrique du Nord, de la Libye vers l’Orient.

Par transparence, le dos est rouge.


Corizus hyoscyami nigridorsum (Puton, 1874) : Méditerranée occidentale, des Canaries au Maroc, Algérie et Tunisie, plus isolée en Espagne, Corse, Sardaigne et Sicile.

Le dos est noir chez cette autre sous espèce.

 

___________________________________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________________________________

Le genre Rhopalus

 

Le genre Rhopalus comprend 4 espèces en Grande Bretagne, lesquelles sont toutes plutôt poilues, avec de larges membranes et sont généralement de couleur rougeâtre; le dernier segment des antennes est un peu épaissi.

7 espèces dans la zone paléarctique, 6 en France.

Les 6 espèces présentes en France sont toutes de petite taille, de coloration variable (de jaunâtre à rougeâtre).

Le genre est subdivisé en deux sous genres.

Les adultes hibernent et la nouvelle génération apparaît au mois d’août.

 

___________________________________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________________________________

Rhopalus maculatus

 

Rhopalus (Aeschyntelus) maculatus (Fieber, 1837).

Sous-ordre des Hétéroptères (Heteroptera); Infra-Ordre des Pentatomorphes (Pentatomomorpha); Super-Famille des Coreoidea; Famille des Rhopalidés (Rhopalidae).

 

Rhopalus maculatus

Léouvé (Alpes-Maritimes), 860 m. d'alt., le 10 Juillet 2006.

Rhopalus maculatus

Léouvé (Alpes-Maritimes), 860 m. d'alt., le 10 Juillet 2006.

Rhopalus maculatus

Léouvé (Alpes-Maritimes), 860 m. d'alt., le 10 Juillet 2006.

 

L : de 7,5 à 8,5 mm.

 

Grand, longiligne, de couleur uniforme.

Cette espèce se distingue bien par la corie bien pigmentée de rouge, l’abdomen couvert de orange et les marques noires abdominales.

Les taches sur le connexivum sont petites et noires.

Œuf 1,1 mm.

La larve est toute hérissée d’épines bicolores.

Corie plus sclérifiée que chez Rhopalus subrufus (voir plus bas).

 

Vit dans les zones humides et fraîches à proximité de Carex  et Scirpus ,de préférence Comarum  palustre, plus rarement Cirsium palustre, Potentilla palustris, ainsi que Epilobium, Lythrum, Ranunculus.

Cette espèce n'étant pas présente dans notre région c'est sur Cirsium monspessulianum que nous l'avons trouvé  en assez grand nombre et à divers stades.

 

Espèce paléarctique absente d’Afrique du Nord.

 

___________________________________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________________________________

Rhopalus subrufus

 

Rhopalus (Rhopalus) subrufus (Gmelin, 1790).

Sous-ordre des Hétéroptères (Heteroptera); Infra-Ordre des Pentatomorphes (Pentatomomorpha); Super-Famille des Coreoidea; Famille des Rhopalidés (Rhopalidae).

 

Rhopalus subrufus

Bouyon - Les Ferres (Alpes-Maritimes), 585 m. d'alt., le 17 Mai 2007.

Rhopalus subrufus

Bouyon - Les Ferres (Alpes-Maritimes), 585 m. d'alt., le 17 Mai 2007.

Rhopalus subrufus

Combe de Lourmarin (Vaucluse), 300 m. d'alt., le 22 Octobre 2005.

Rhopalus subrufus

Combe de Lourmarin (Vaucluse), 300 m. d'alt., le 22 Octobre 2005.

 

L : de 6 à 8,5 mm.

 

Se reconnaît aux bandes alternées claires et foncées du connexivum et à la pointe blanche et bifide du scutellum.

Œuf 1,1 mm.

 

Souvent trouvée sur la végétation basse, dans les espaces dégagés, clairières.

Associée à de nombreuses plantes : Millepertuis, Calament (région méditerranéenne), Géranium herbe à Robert, Clinopode commun, Fabacées, Rutacées, Astéracées, etc...

 

Se rencontre sans interruption de mi-avril à mi- novembre, mais la période de densité maximale est août-septembre.

 

Ponte dès la mi-juin, larves 10 à 12 jours plus tard, se développent en un mois environ.

Les adultes pondent puis hibernent dans les débris végétaux.

Espèce univoltine dans le Sud Est de la France.

 

Espèce européenne qui ne dépasse pas à l’Est la mer Caspienne.

 

UN GRAND MERCI à Pierre Moulet !!!

 

___________________________________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________________________________

Stictopleurus punctatonervosus

 

Stictopleurus punctatonervosus (Goeze, 1778).

Sous-ordre des Hétéroptères (Heteroptera); Infra-Ordre des Pentatomorphes (Pentatomomorpha); Super-Famille des Coreoidea; Famille des Rhopalidés (Rhopalidae).

 

Stictopleurus punctatonervosus

Défilé de Pierre-Ecrite (Alpes-de-Haute-Provence), 1040 m. d'alt., le 19 Mai 2012.

 

___________________________________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________________________________

Maccevethus sp.

 

Maccevethus sp. (Dallas, 1852).

Sous-ordre des Hétéroptères (Heteroptera); Infra-Ordre des Pentatomorphes (Pentatomomorpha); Super-Famille des Coreoidea; Famille des Rhopalidés (Rhopalidae).

 

Maccevethus sp.

Villemus (Alpes-de-Haute-Provence), 640 m. d'alt., le 24 Juin 2013.

Maccevethus sp.

Villemus (Alpes-de-Haute-Provence), 640 m. d'alt., le 24 Juin 2013.

 

___________________________________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________________________________

 

 

 

Vers la liste des Familles et des espèces d’Hétéroptères (Heteroptera)

analyse de traffic