L’école buissonnière

 

Copyright © 2007, Juventino, Tous droits réservés.

Accueil général

Mollusques

Insectes

Invertébrés divers

Flore

Vertébrés

Paysages et Constructions humaines

Plus de détails !

Infos Site

________________________________________________________________________________________________________________________

Biotopes

Les Pentatomidés/Pentatominés/Pentatomini

Vers la liste des Familles et des espèces d’Hétéroptères (Heteroptera)

 

Famille des Pentatomidés (Pentatomidae), Sous-Famille des Pentatominés (Pentatominae), Tribu des Pentatomini.

Sommaire :

- Acrosternum heegeri

- Nezara viridula (Punaise verte à front jaune)

- Pentatoma (Pentatoma) rufipes (Pentatome à pattes fauve)

- Rhaphigaster nebulosa (Punaise grise ou Punaise nébuleuse)

___________________________________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________________________________

Acrosternum heegeri

 

Acrosternum heegeri (Fieber, 1861).

Sous-ordre des Hétéroptères (Heteroptera); Infra-Ordre des Pentatomorphes (Pentatomomorpha); Super-Famille des Pentatomoidea; Famille des Pentatomidés (Pentatomidae); Sous-Famille des Pentatominés (Pentatominae); Tribu des Pentatomini.

 

Acrosternum heegeri

La Garde Adhémar (Drôme), 170 m. d'alt., le 21 Novembre 2009.

Acrosternum heegeri

Roussas (Drôme), 140 m. d'alt., le 12 Octobre 2013.

 

___________________________________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________________________________

Punaise verte à front jaune

 

Nezara viridula (Linné, 1758).

Sous-ordre des Hétéroptères (Heteroptera); Infra-Ordre des Pentatomorphes (Pentatomomorpha); Super-Famille des Pentatomoidea; Famille des Pentatomidés (Pentatomidae); Sous-Famille des Pentatominés (Pentatominae); Tribu des Pentatomini.

L : de 12 à 16 mm.

Voici un mâle :

Nezara viridula

Dolceacqua (Imperia, Italia), 65 m. d'alt., le 9 Juillet 2005.

Et une femelle :

Nezara viridula

Dolceacqua (Imperia, Italia), 65 m. d'alt., le 9 Juillet 2005.

 

Il s'agit de ne pas la confondre avec la fameuse punaise verte (Palomena prasina) à laquelle elle ressemble beaucoup à première vue. Elle dégage aussi la même odeur; nous n'en avons pourtant pas écrasé mais notre présence a dû les déranger...

C'est un insecte trapu dont la coloration varie du vert bleu au vert brun. La couleur peut être uniforme mais on peut aussi rencontrer dans la même population des individus à la tête et au pronotum blanc crème. Ils présentent une tache noire à la base des antennes ainsi que des rayures jaunâtres sur la tête. Sur le 1er segment de l'abdomen, on remarque une protubérance orientée vers l'avant d'où part un sillon dirigé vers l'arrière.

D'après nos observations, de nombreux individus étant accouplés, ce sont les mâles qui portent cette couronne blanc crème. Il pourrait donc s'agir d'un dichromatisme sexuel.

Les jeunes, quant à eux, arborent une livrée bien plus contrastée : les différents segments de l'abdomen sont verts et rayés latéralement de rouge, le champ médian noir étant marqué de deux tâches blanches.

A noter qu’il existe des formes particulières :

       forme torquata avec marge claire sur le pronotum et le connexivum.

       forme crema bordata avec marge claire sur le pronotum.

 

Un lien vers les étapes de la croissance de Nezara viridula :

http://www.antoniogiannotti.it/la_crescita_della_nezara_viridula.html

Deux liens pour voir les oeufs de Nezara viridula sur la magnifique galerie d’insecte.org : http://www.galerie-insecte.org/galerie/ref-75151.htm et http://www.galerie-insecte.org/galerie/ref-75152.htm

 

Nezara viridula

Col de Vescavo (Alpes-Maritimes), 477 m. d'alt., le 15 Octobre 2005

Nezara viridula

Dolceacqua (Imperia, Italia), 65 m. d'alt., le 9 Juillet 2005.

Nezara viridula

Dolceacqua (Imperia, Italia), 65 m. d'alt., le 9 Juillet 2005.

 

Nous avons assisté à la mue d'une larve; l'ancienne peau (exuvie) reste attachée à la feuille en haut à gauche et la tête émerge d'abord en bas en gauche; suivent les pattes et la larve, déjà colorée mais de façon bien fade, s'accroche à la feuille pour laisser sécher ses téguments.

Remarquez sur cette photo les ébauches d'ailes qui annoncent que cette larve arrivera bientôt, au cap de sa dernière mue, au stade adulte (imago).

 

Nezara viridula

Dolceacqua (Imperia, Italia), 65 m. d'alt., le 9 Juillet 2005.

 

Cette espèce est polyphage (se nourrit de végétaux divers); lors de notre première rencontre, elle se trouvait sur un mélilot d'environ deux mètres, mais ses goûts vont de la pomme de terre au châtaignier. Lors de notre seconde visite, le mélilot étant sec, elle avait migré sur d'autres plantes.

Elle se trouvait de plus en grand nombre; on peut donc aisément imaginer les dégâts qu'elle peut occasionner aux plantations de canne à sucre, patates douces ou maïs.

Un lien intéressant à propos des dégâts occasionnés dans le jardin par Nezara viridula : http://www.gerbeaud.com/jardin/fiches/punaise-verte.php

 

Cette espèce est largement répandue dans tout le bassin méditerranéen et les régions subtropicales. Elle est présente au Brésil et même au Québec.

Un lien intéressant à ce sujet : http://www.scielo.br/scielo.php?pid=S1519-566X2005000600006&script=sci_arttext

 

Cette espèce est en train d’envahir massivement les vallées alpines comme la Valtellina (Provincia di Sondrio) où elle était absente ou sporadique jusqu’à ces dernières années. Sur le forum « Natura mediterraneo », Paride Priolo dit qu’il l’a remarquée sur des plants de tomate aux alentours de Sondrio: les dégâts sur les fruits suite aux piqûres de succion étaient assez importants car ils présentaient des zones plus jaunes par rapport au reste de la tomate.

 

Voir dans la rubrique "A ne pas confondre" : les punaises vertes.

 

___________________________________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________________________________

Pentatome à pattes fauve

 

Pentatoma (Pentatoma) rufipes (Linné, 1758).

Sous-ordre des Hétéroptères (Heteroptera); Infra-Ordre des Pentatomorphes (Pentatomomorpha); Super-Famille des Pentatomoidea; Famille des Pentatomidés (Pentatomidae); Sous-Famille des Pentatominés (Pentatominae); Tribu des Pentatomini.

 

L : de 13 à 15 mm.

Pentatoma rufipes

Lac de Thorenc (Alpes-Maritimes), 1120 m. d'alt., le 1er Octobre 2005.

Pentatoma rufipes

Arsbeck (NordRhein Westphalen, Allemagne), 30 m. d’alt., le 17 Août 2007.

Pentatoma rufipes

Mistail - Tiefencastel (Grisons, Suisse), 1000 m. d’alt., le 9 Août 2009.

 

Brun foncé, pattes rougeâtres (comme son nom l'indique).

Abdomen bordé de points clairs et foncés alternés (connexivum).

Angles du pronotum en pointes tronquées.

Pointe de l'écusson orange à rouge.

 

Biologie:

Vit sur diverses essences d'arbres à feuilles caduques (érables, tilleuls, chênes, etc... mais aussi arbres fruitiers) et arbustes dans les jardins.

Se nourrit du suc des fruits et d'insectes morts dont elle aspire les fluides.

Pénètre parfois dans les maisons la nuit car elle est attirée par la lumière.

Contrairement aux autres espèces, ce sont les larves qui hibernent.

 

Habitat et distribution géographique:

Espèce commune presque partout dans les forêts européennes.

Se trouve dans les bois, lisières, haies , parcs et jardins.

 

___________________________________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________________________________

Punaise grise ou Punaise nébuleuse

 

Rhaphigaster nebulosa (Poda, 1761). Appelée Punaise grise ou Punaise nébuleuse.

Sous-ordre des Hétéroptères (Heteroptera); Infra-Ordre des Pentatomorphes (Pentatomomorpha); Super-Famille des Pentatomoidea; Famille des Pentatomidés (Pentatomidae); Sous-Famille des Pentatominés (Pentatominae); Tribu des Pentatomini.

 

Rhaphigaster nebulosa

Rocchetta Nervina (Imperia, Liguria, Italia), 217 m. d'alt., le 12 Mai 2007.

Rhaphigaster nebulosa

Lac de Thorenc (Alpes-Maritimes), 1120 m. d'alt., le 24 Juin 2006.

Rhaphigaster nebulosa

Lac de Thorenc (Alpes-Maritimes), 1120 m. d'alt., le 24 Juin 2006.

 

Ci-dessous un mâle. Au bout de l’abdomen, on voit le pygophore (9ème segment abdominal à l’intérieur duquel se trouvent les paramères et le pénis entre autres). Il s’agit donc d’un mâle :

Rhaphigaster nebulosa

Venasque (Vaucluse), 410 m. d'alt., le 7 Avril 2012.

Rhaphigaster nebulosa

Venasque (Vaucluse), 410 m. d'alt., le 7 Avril 2012.

 

___________________________________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________________________________

 

 

 

Vers la liste des Familles et des espèces d’Hétéroptères (Heteroptera)

analyse de traffic