L’école buissonnière

 

Copyright © 2007, Juventino, Tous droits réservés.

Accueil général

Mollusques

Insectes

Invertébrés divers

Flore

Vertébrés

Paysages et Constructions humaines

Plus de détails !

Infos Site

________________________________________________________________________________________________________________________

Biotopes

Les Pentatomidés/Pentatominés/Strachiini (1ère partie)

Vers la liste des Familles et des espèces d’Hétéroptères (Heteroptera)

 

Famille des Pentatomidés (Pentatomidae), Sous-Famille des Pentatominés (Pentatominae), Tribu des Strachiini.

Sommaire :

- Eurydema (Eurydema) oleracea (Punaise du chou)

- Eurydema (Eurydema) ornata (Punaise décorée)

- Eurydema (Horvatheurydema) fieberi

- Eurydema (Rubrodorsalium) ventralis

___________________________________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________________________________

Punaise décorée

 

Eurydema (Eurydema) ornata (synonyme : Strachia ornata) (Linné, 1758). Appelée Punaise décorée.

Sous-ordre des Hétéroptères (Heteroptera); Infra-Ordre des Pentatomorphes (Pentatomomorpha); Super-Famille des Pentatomoidea; Famille des Pentatomidés (Pentatomidae); Sous-Famille des Pentatominés (Pentatominae); Tribu des Strachiini.

 

       J'ai eu certaines difficultés à identifier cette punaise qui ne figure pas sur les livres en ma possession.

       C'est une punaise de taille moyenne, inférieure ou égale à 10mm; elle est de plus de couleurs et motifs variables.

       Ce site http://moineaudeparis.com/Insectes/Heteropteres/index.html nous a aidé dans un premier temps car il présentait la coloration que nous avions en photo (rouge à motifs noirs comportant 4 taches sur le pronotum).

Eurydema ornata

Parco delle Ginestre - Rivadolmo di Baone (Padova, Vénétie, Italie), 15 m. d'alt., le 8 Août 2011.

Eurydema ornata

Mont Chauve (Alpes-Maritimes), 500 m. d'alt., le 16 Juin 2005.

 

       Sur un autre site, nous avons rencontré la même coloration mais avec une bande continue sur le pronotum.

       Ensuite d'autres individus à divers stades larvaires en compagnie d'imagos. Remarquez combien ils diffèrent entre eux et par rapport aux adultes. Cette proximité permet d'envisager des soins parentaux comme il en existe chez de nombreuses espèces de punaises.

Eurydema ornata

Castillon (Alpes-Maritimes), 460 m. d'alt., le 18 Juin 2005.

Eurydema ornata

Castillon (Alpes-Maritimes), 460 m. d'alt., le 18 Juin 2005.

 

       Autre surprise : coloration tout à fait différente cette fois avec l'apparition du blanc... Ces individus se trouvaient en compagnie de la punaise du chou (Eurydema oleracea) sur une plante de Roquette sauvage (Diplotaxis tenuifolia) de la famille des Brassicacées ou Crucifères.

Eurydema ornata

Chartreuse de Valbonne (Gard), 280 m. d'alt., le 1er Juillet 2005.

 

       De retour dans notre région, nous avons retrouvé cette même coloration mais avec une variante : deux taches sur le pronotum et de nouveau en compagnie de la punaise du chou.

Eurydema ornata

Mont Cima (Alpes-Maritimes), 680 m. d'alt., le 21 Juillet 2005.

 

       Eurydema ornata se trouve toujours sur divers crucifères sauvages qui sont sa nourriture de prédilection, en groupe et en bonne intelligence avec sa cousine Eurydema oleacera dont elle partage les gôuts. Il est parfois étonnant de les voir sur des plantes complètement désséchées et déjà montées en graine...

       Ci-dessous, une autre variante de coloration d’Eurydema ornata vue dans la Drôme :

Eurydema ornata

Roussas (Drôme), 142 m. d'alt., le 12 Octobre 2013.

Eurydema ornata

Roussas (Drôme), 142 m. d'alt., le 12 Octobre 2013.

 

Cette punaise vole bien.

C'est une de nos plus belles espèces.

 

       Ci dessus, une adulte fraîchement sortie de sa dernière peau. La mue s'effectue rapidement chez les punaises à tel point qu'il est difficile d'en photographier les étapes... A noter la coloration très pâle qui va foncer à mesure que les téguments durciront.

Eurydema ornata

Mont Cima (Alpes-Maritimes), 680 m. d'alt., le 11 Septembre 2005.

 

___________________________________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________________________________

Eurydema ventralis

 

Eurydema (Rubrodorsalium) ventralis (Kolenati, 1846).

Sous-ordre des Hétéroptères (Heteroptera); Infra-Ordre des Pentatomorphes (Pentatomomorpha); Super-Famille des Pentatomoidea; Famille des Pentatomidés (Pentatomidae); Sous-Famille des Pentatominés (Pentatominae); Tribu des Strachiini.

 

Eurydema ventralis

Saint-Dalmas Valdeblore (Alpes-Maritimes), 1400 m. d'alt., le 22 Juin 2007.

 

___________________________________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________________________________

Eurydema fieberi

 

Eurydema (Horvatheurydema) fieberi (Schummel, 1837).

Sous-ordre des Hétéroptères (Heteroptera); Infra-Ordre des Pentatomorphes (Pentatomomorpha); Super-Famille des Pentatomoidea; Famille des Pentatomidés (Pentatomidae); Sous-Famille des Pentatominés (Pentatominae); Tribu des Strachiini.

 

Eurydema fieberi

Terme di Valdieri (Cuneo, Piemonte, Italia), 1370 m. d'alt., le 29 Juillet 2011.

Eurydema fieberi

Massif de l’Authion (Alpes-Maritimes), 1820 m. d'alt., le 29 Juillet 2011.

Eurydema fieberi

Massif de l’Authion (Alpes-Maritimes), 1840 m. d'alt., le 15 Juillet 2013.

Eurydema fieberi

Massif de l’Authion (Alpes-Maritimes), 1840 m. d'alt., le 15 Juillet 2013.

Eurydema fieberi

Massif de l’Authion (Alpes-Maritimes), 1840 m. d'alt., le 15 Juillet 2013.

 

___________________________________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________________________________

Complément sur les Eurydema rouge et noir

 

En Moselle, E. dominulus ne presente pas de point noir sur l'exocorie (bord extérieur de la partie dure de l'aile antérieure appelée corie).

 

E. ventralis (Kolenati, 1846) présente un connexivum plus contrasté, pas de bordure noire, point noir plus prés de l'écusson.

 

Le truc du grand hétéroptériste Italien Tamanini pour distinguer E. ornata de E. ventralis :

                                                                 tête plus large pour ornata

                                                                 forme générale plus bombée pour ornata et aplatie pour ventralis.

Si on soulève les ailes, le dos de ventralis est noir, rouge pour ornata.

E. ventralis est plus large, ornata plus fin.

ornata a une coloration plus variable, vire au blanc dans le Midi.

Les Eurydema portent une livrée aposématique en raison de leur goût désagréable.

Un grand merci aux membres du Monde des Insectes pour ces infos intéressantes même si elles me plongent parfois dans un abîme de perplexité!!!

 

Complément d’information sur les différences entre Eurydema ornata et Eurydema ventralis :

 

Eurydema ventralis a le profil des joues plus concave qu’Eurydema ornata qui les a plus droites.

 

 

Il s’agit selon la nomenclature la plus à jour de Eurydema (Rubrodorsalium) ventralis Kolenati 1846.
Les différerences  entre les deux espèces que tous les textes sur les Hétéroptères mettent en évidence sont la couleur du dos (sous les hémiélitres, d’où le nom du sous genre
Robrodorsalium). Mais l'examen de ce caractère suppose soit de tuer soit de mutiler l'exemplaire. Opération ennuyeuse d’autant plus pour quelqu’un qui examine ces insectes dans les collections de musées ou privées pour les classifier comme il convient de le faire. Pour cette raison et stimulé aussi par les photos publiées sur ce forum : http://www.naturamediterraneo.com/forum/

jai dû chercher un autre caractère plus pratique pour les examiner d’une façon  inoffensive.  Donc, ce fut le caractère relatif à la forme des joues, qu’on peut remarquer dans une simple photo et qui n’apparaît que dans les clefs des Eurydema présentes sur le forum de NM et que nous rappelons aussi à l’occasion de cette discussion. De fait, même la récente « Faune de France et de la Méditerranée » de Derjansky et Pericart ne fait pas référence à cette particularité qui me semble si évidente et élémentaire à observer.
Enfin, il convient d’observer qu’il ne s’agit pas d’une lubie d’entomologistes qui veulent à tout prix mettre un nom sur un exemplaire mais d’un fait d’une grande utilité pratique en considérant aussi le fait que les
Eurydema ont de nombreuses implications aussi en agriculture, étant des phytophages de Brassicacées cultivées. L'examen d’un caractère aussi simple et évident peut aider notablement tant  l’agronome de campagne que l’écologiste généralisé aux prises avec ces insectes.

Traduit librement du post de Paride Priolo.

 

Référence des photos qui suivent :

 

http://www.entomologiitaliani.net/public/forum/phpBB3/viewtopic.php?f=94&t=6753

 

 

 

Ci-dessous, un lien vers un travail intéressant en espagnol de Mohon sur le même sujet :

http://heteropteradudes.blogspot.com/2011/02/la-pareja-de-eurydema.html

 

___________________________________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________________________________

Vers la 2ème partie des Pentatomidés/Pentatominés/Strachiini ...

___________________________________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________________________________

 

 

 

Vers la liste des Familles et des espèces d’Hétéroptères (Heteroptera)

analyse de traffic